Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Engager un prestataire web pour votre site vitrine ne se fait pas à la légère. De ce choix dépendra la réussite ou l’échec de votre projet web. Suivez le guide pour réussir votre projet web et savoir ce que vous devez regarder avant d’engager un prestataire web.

 

1 Avant d’engager un prestataire web pour votre site vitrine. Quelles sont vos objectifs ?

Sachant qu’un projet web sur 3 échoue avant même d’être lancé. Il convient de bien réfléchir au pourquoi de votre site. Engager un prestataire web pour votre site sans savoir pourquoi vous voulez un site vous empêchera d’avoir des critères de satisfaction. Ce qui vous donnera l’impression d’avoir jeté de l’argent par les fenêtres.

De plus, votre prestataire web a besoin de connaitre vos objectifs pour vous conseillez au mieux et savoir s’il est capable de répondre à vos besoins.

Les raisons fréquentes pour créer un site vitrine :

  • Trouver de nouveaux clients en ligne
  • Faire connaitre son activité
  • Informer ses clients (des horaires d’ouvertures, des promos, donner des conseils,…)
  • Créer une image de marque
  • Automatisé tout ou partie de son activité

 

2 Comprendre la tarification d’un site vitrine

Afin de déterminer si le devis de votre prestataire web est justifié. Vous devez tenir compte des services qui sont inclus dans son offre de prix. Quelles sont les différents services possibles par spécialiste ?

1) Création du design du site par un Web designer. Lorsque vous souhaitez une image de marque unique, l’oeil du graphiste du web est indispensable.

2) Ensuite, le web développeur va transformer la maquette du web designer en ligne de code pour donner vie à votre site vitrine. Le web développeur s’occupe également du référencement technique (le référencement qui nécessite de toucher aux lignes de code comme nommer les images pour Google).

3) Le rédacteur de contenus. Si Votre site vitrine est équipé d’un blog. Il vous faudra rédiger du contenus pour améliorer votre position dans les résultats de Google et pour que vos visiteurs vous considère comme un expert dans votre secteur d’activité. Il ne suffit pas de savoir écrire car il faut écrire pour Google et pour les internautes. C’est un vrai de travail de promotion qui en plus influence l’image qu’auront vos potentiels clients.

5) Enfin, les spécialistes chargés de promouvoir votre site. Avoir un beau site vitrine que personne ne trouve. Cela ne sert à rien. On retrouve différents spécialistes selon le moyen de promotion utilisé. Par exemple, le community manager va créer des contenus viraux sur les réseaux sociaux alors qu’un spécialiste SEA va créer des publicités payantes qui attirent des clics.

6) Un juriste en droit de l’internet. Internet n’est pas une zone de non-droit et les sanctions sont parfois sévères. Trouvé une personne qui a quelques connaissances en droit de l’internet est un vrai plus pour un projet web.

 

Un autre facteur important, engager un prestataire web en agence web ou en freelance

Bien sur, Le prix va être différents en fonction du prestataire lui-même. Un freelance peut vous facturer un site vitrine WordPress à 800 € alors qu’une agence web facturera le même travail à 1800 €. En effet, l’agence web a plus de frais à payer, notamment les salaires de ces différents spécialistes.

En revanche, il est peu probable qu’un freelance seul soit capable d’effectuer une prestation de web développeur et de rédacteur de contenus. Vous devrez très certainement engager plusieurs personnes pour atteindre vos objectifs et mettre la main à la patte en fournissant les contenus de votre site web.

Les 2 factureront en fonction de leur nombres d’année d’expérience donc faites attention en comparant les devis.

 

3 Attention aux conditions de paiement

L’actualité parle assez souvent d’arnaques dans la création de site web. En théorie, un prestataire qui vous propose un contrat de type abonnement. Par exemple, vous payez 200 € par mois pour votre site web pendant plusieurs années. Ce type de contrat est une arnaque car le prestataire mélange le prix du site avec les frais de promotion du site web.

Les seuls frais que vous devez payer annuellement ou mensuellement (au choix du client). Ce sont les frais d’hébergement de votre site web.

Mon conseil : séparer bien le prix de votre site vitrine et le prix de sa promotion lorsque vous prenez un pack all include. Demandez au besoin 2 devis séparés ou engagé 2 freelances avec des compétences complémentaires. Un pour créer votre site web et un autre pour le promouvoir. de cette façon, vous restez maitre de votre budget et vous pouvez changer de prestataire en cours de route si les résultats ne sont pas atteints.

Renseignez-vous aussi sur l’outil que votre prestataire utilise et si le langage utilisé est populaire. Si il utilise un langage web que personne ne connait. Vous ne pourrez pas changer de prestataire en cas de problèmes car vous ne trouverez personne pour le remplacer.

Si votre prestataire web travaille sous WordPress, regardez les tarifs moyens dans la création de site WordPress.

Un site WordPress coûte généralement entre 500 et 1500 € en fonction de la taille et la complexité du site avec un modèle déjà réalisé (un thème WordPress) et  2000 €  minimum pour une prestation sur mesure. (tarif pour un freelance). Consulter nos tarifs ici

 

4 Qui fait quoi dans le projet ?

Avant d’engager un prestataire web, pensez déjà à ce que vous devrez faire vous-même et à ce que le prestataire prendra en charge. Dans la plupart des projet, il appartient au client de fournir les contenus de son site vitrine (les textes, les images, les vidéos,…). La principale raison est que le client connait mieux son secteur d’activité que son prestataire web.

Pour mettre toutes chances de votre côté,

  • Prenez le temps de rédiger un cahier des charges détaillé de votre projet. Vous pouvez trouver des modèles sur le web ou sur le site de votre prestataire.
  • Rédiger les contenus au format numérique (Word ou Open office), de plus en plus de prestataire web sont également digital nomade et ça évite normalement les fautes d’orthographes.
  • Garder un contact régulier avec votre prestataire. Normalement, il reviendra souvent vers vous pour vous poser des questions pour avancer sur votre projet web.
  • Veillez à être formé par votre prestataire ou que celui-ci vous recommande une formation appropriée afin d’être capable de gérer votre site web.

 

5 Créer une relation de confiance sur le long terme avec votre prestataire web

La création d’un site web est un projet sur le long terme. Votre site web devra évoluer en même temps que votre activité.

Dès lors, garder de bonnes relations avec votre prestataire est essentiel. Il finira par connaitre votre activité et pourra vous donnez des conseils plus personnalisés sur ses domaines d’expertises. Il saura aussi où vous en êtes et connaitra déjà le code de votre site (un autre prestataire web devra prendre plus de temps pour modifier le code de votre ancien développeur).

Vous saurez également si votre façon de travailler et celle de votre prestataire web sont compatibles pour les projets futures.

Enfin, il pourra vous recommander de nouvelles fonctionnalités pour automatiser votre site web et vous formez aux nouveaux outils que l’avenir nous réserve.

 

En parlant de formation, si vous souhaitez apprendre à gérer un site sous WordPress mais que vous n’y connaissez rien. Je vous recommande l’excellent livre Karine Warbesson: Travaux pratiques avec WordPress.

fr_FRFrançais
en_USEnglish fr_FRFrançais